Bien choisir son sol de plantation

No Comments

Pour que les plantes ne flétrissent pas, bien choisir quel type de sol est souhaitable. La bonne croissance des plantes dans le jardin dépend du sol qui en est l’élément de base. De ce fait, il faut que le sol soit composé de ses éléments fondamentaux, à savoir l’argile, le sable, le calcaire et l’humus. Nous allons donc voir les différents types de sols du jardin.

Une terre argileuse

La terre argileuse avec sa compacité convient bien à la circulation de l’air de l’eau et à la production des racines dans le sol. Elle reste toujours humide et fraiche, dure sèche et fileuse en été et molle collante pendant la saison des pluies. Elle est opportune pour les gazons, pelouses par ses réserves de flaques d’eau. Donc une terre dure à travailler mais elle est très favorable aussi pour le jardin potager. La présence de pissenlits indique que le sol est argileuse et aussi par sa texture collante au toucher.

Une terre calcaire

Une sorte de terre facile à travailler. Le bêchage de ce type de sol doit se faire au printemps pour pouvoir en profiter pleinement. Pour elle, l’engrais vert est la plus appropriée. Elle est toujours de couleur claire, sèche et friable. Mais les inconvénients de cette terre c’est qu’elle draine facilement le sol ce non favorable à la plantation. La présence de carottes sauvages indique que la terre est calcaire par contre la terre est riche en humus si la plantation d’adonis et de coquelicot y pousse beaucoup.

Une terre sableuse

Une terre sableuse es t une terre légère et qui ne retient pas l’eau. Elle est composée de grosses particules. Une terre trop sableuse n’est pas très souhaitable. Pour la rendre un peu plus fertile, on l’enrichit en terreau, ce qui la rend adaptable aux récoltes précoces.

Categories: Jardin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *