Comment choisir un bon isolant ?

Garant d’un confort de vie et facteur d’économie d’énergie, l’isolation joue un rôle essentiel dans la conception d’un bâtiment. Il peut s’agir de l’isolation des murs, de la toiture, du sol ou des combles. Le marché offre une grande diversité des matériaux pour satisfaire les exigences des consommateurs, en minéral, synthétique et naturel. Le choix est assez vaste alors importe de bien choisir et de considérer quelques paramètres pour avoir une isolation performante.

La résistance thermique

Pour avoir une bonne isolation, il ne faut pas se cantonner au terme de prix. Il importe d’examiner la performance thermique. Sans être un expert en bâtiment, vous pouvez mesurer la résistance thermique en ayant la valeur de la conductivité thermique exprimée en unité W/m/k sur les matériaux. Choisissez celui qui possède une faible conductivité thermique entre 0,04W.m1.K-1 et R ≥ 3.0 m2.K/W, comme la laine de verre et la laine de bois.

La densité

La densité ou l’épaisseur représente aussi un critère de choix important, elle retarde la pénétration de la chaleur en période d’été et permet d’éviter les rongeurs. L’idéal c’est d’avoir un isolant avec une certaine densité entre 30 et 40 kg/m3 comme l’isolant en laine de bois et en polyuréthane. Par contre, il faut éviter celui avec une densité très lourde entre 110kg m/3 et 120 kg/m3 qui risque de détruire les plafonds et les plâtres. Il est important de noter que pour les laines végétales, le critère de densité importe peu, car elles possèdent des longues fibres permettant de protéger l’intérieur contre la chaleur en été et contre le froid en hiver.

L’inflammabilité

Pour minimiser les risques d’incendie, choisissez un isolant résistant au feu ou ignifuge. Afin de le savoir, référencez-vous sur les cinq catégories existantes à savoir l’isolant MO incombustible qui possède la meilleure performance, le M1 inflammable, le M2 difficilement ignifuge, le M3 moyennement ignifuge et le M4 facilement ignifuge. Dans le paramètre Européen, ce niveau est classé par ordre allant de A1 à F et il figure obligatoirement sur le produit.

La durée de vie et impact sur la santé

Pour des raisons économiques évidentes, vous devez vous assurer de la longévité de l’isolant. Ce faisant, demandez-vous s’il résiste bien à l’humidité et aux insectes en vous fiant à l’étiquette.
Autre point à considérer, c’est l’impact sur la santé. Certains isolants libèrent des substances chimiques attaquant directement le poumon et la peau, comme la mousse en polyuréthane. L’idéal c’est de vous orienter vers les isolants en fibre végétales ou minérales à la fois écologiques et sans effet nocif sur la santé.

La facilité de pose

Pour gagner du temps et éviter de subir le pont thermique, choisissez des isolants faciles à poser. Il y a les isolants en rouleau qui se posent simplement comme des papiers peints. Si vous n’avez pas une expérience significative en matière de bricolage, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>